Shiatsu et sport

shiatsu et sport

Il y a quelques années, j’ai eu le plaisir d’accompagner avec le shiatsu de jeunes skieurs nordiques professionnels. Ce suivi m’a permis d’élaborer un mémoire et de le présenter avec succès lors de ma certification de praticienne auprès de la FFST.

Aujourd’hui, je souhaite faire le lien entre le shiatsu et le sport d’une manière générale, qu’il soit pratiqué dans un but de loisir ou de compétition.

Le shiatsu – littéralement « pression des doigts » – est une technique de toucher qui utilise essentiellement des pressions et des étirements. Le but est d’apporter une détente musculaire et articulaire et de permettre au corps de se rééquilibrer selon les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Le shiatsu a avant tout un rôle préventif et d’entretien de la santé. Le but des sollicitations qu’il propose est de permettre la décontraction musculaire et la mobilité articulaire afin de favoriser une meilleure circulation sanguine, lymphatique et énergétique. La circulation apporte une meilleure oxygénation des tissus et le système immunitaire – d’auto-défense du corps- s’en trouve renforcé.

La profonde relaxation apportée par la séance aide à la régulation du système nerveux et des fonctions physiologiques du corps.

L’implication du receveur par la respiration, par des mouvements, ainsi que par l’attention portée sur ses sensations lui permet de prendre conscience de ses limites, et également de ses possibilités, induites par les « déblocages » ressentis dans son corps.

Le shiatsu accompagne également la condition mentale du sportif. Il est partie intégrante de la gestion du stress, physique d’une part, imposé par des efforts importants et récurrents ; et mental d’autre part, lié aux exigences pour les compétiteurs.

L'intérêt des spécificités du Shiatsu Yin pour les sportifs

Ma pratique est issue de l’enseignement de Pierre Clavreux, fondateur du Kiyindo Shiatsu,  lui-même inspiré par Maître Takeuchi, fondateur du Shiatsu Yin.

La théorie du Shiatsu Yin repose sur l’observation de la marche de l’homme, et de ses mouvements coordonnés. De là découlent des relations croisées anatomiques et de méridiens selon l’axe longitudinal du corps. Elles sont utilisées dans le traitement en shiatsu yin et sont particulièrement intéressantes pour les aspects de coordination et d’équilibre postural droite/gauche – haut/bas – avant/arrière.
Le Shiatsu Yin est un shiatsu de tonification de l’énergie, qui agit en profondeur.
La particularité du Kiyindo Shiatsu, qui intègre ces principes, est d’apporter en plus un soulagement instantané de la douleur par l’approche d’analgésie par le toucher, obtenue par le traitement en zones réflexes de 2 points simultanément.

Les actions de ces courants du shiatsu me paraissent importantes particulièrement pour l’accompagnement des sportifs. Elles agissent sur les déséquilibres posturaux et proposent un rééquilibrage global, un réajustement du centre de gravité du corps, ainsi qu’une prise de conscience des appuis, lesquels sont essentiels, étant la base de la posture et de l’impulsion nécessaire au mouvement.

Les séances de shiatsu pour les sportifs

Bien que chaque séance soit personnalisée en fonction des besoins de la personne au moment où elle se présente, on peut distinguer globalement 2 types de suivis dans l’accompagnement avec les sportifs.

  • Les séances de préparation

Les sollicitations des points d’acupuncture et méridiens par les pressions, étirements, et autres mobilisations ainsi que l’écoute du corps visent à le préparer à un effort important. Le but est d’apporter de la souplesse, de l’élasticité, de faciliter la mobilité et de travailler sur l’amplitude de la respiration et l’ajustement de la posture. La ré-harmonisation est proposée dans le but de prévenir les risques de blessures et d’améliorer les performances. La séance contribue également à appréhender l’aspect mental de la compétition.

  • Les séances de récupération

Ici, le but sera de favoriser l’élimination des toxines et la régénération musculaire. Les pressions en profondeur et les étirements vont permettre d’assouplir les muscles, et de stimuler la circulation pour permettre un apport en oxygène optimal afin d’aider les tissus à récupérer.

Ces séances visent également à soulager les effets indésirables qui peuvent survenir suite à un effort physique important et répétitif, tels que crampes, courbatures, douleurs, insomnies, irritabilité, impatiences, tendinites, problèmes digestifs, maux de ventre…

Quelle est la fréquence des séances

D’une manière générale, il convient d’anticiper les séances avant les échéances de compétition et de les intégrer potentiellement dans son programme d’entrainement selon ses objectifs personnels.

Les résultats obtenus seront proportionnels à votre implication : une séance ponctuelle vous procurera un bien-être immédiat et peut résorber des sources de tension ; des séances régulières vous apporteront des bienfaits sur du plus long terme, comme dans un programme d’assouplissement par exemple.
Des séances d’entretien sont recommandées pour tous les sportifs. Il est préconisé au début d’effectuer 2 à 3 séances espacées de 2 à 3 semaines, les intervalles entre les séances seront ensuite progressivement allongés, en fonction des ressentis et besoins de chaque individu. En principe dans le cadre d’un entretien du processus énergétique, elles sont espacées de 4 à 6 semaines.

Une séance de préparation pour une épreuve interviendra dans les 4-5 jours avant celle-ci.
La séance de récupération quand à elle peut se faire dès le lendemain d’une compétition. Elle ne dispense pas de votre propre programme de récupération habituel (alimentation, hydratation, assouplissements…) mais intervient en complément.

Dans le cadre d’un traitement spécifique, tel qu’une douleur récente par exemple, il est possible de faire 1 à plusieurs séances à une dizaine de jours d’intervalle jusqu’à résorption du symptôme, en allant le traiter à sa source.

Évidemment, le shiatsu ne remplace pas une consultation ou un traitement médical et paramédical ; il est complémentaire à la médecine conventionnelle et aux autres disciplines alternatives.

Le rôle du praticien est également de vous proposer des conseils d’hygiène de vie et d’entretien de la santé, en fonction du bilan énergétique établi lors de la séance. Notamment, des étirements, exercices respiratoires, posturaux, automassages ou visualisations, pourront vous être suggérés.

 

Le shiatsu prend en compte la personne dans son intégralité physique, physiologique, mentale, émotionnelle. Il est très efficace dans l’accompagnement du sportif amateur ou professionnel. Le shiatsu contribue à prévenir les risques de blessures, améliorer la performance, faciliter la récupération et atténuer les tensions et douleurs. Il apporte des résultats immédiats et durables. Le praticien expérimenté saura s’adapter aux spécificités de votre discipline et à votre individualité. N’oubliez pas cependant que les conditions essentielles à votre confort et à vos performances durant l’effort restent l’écoute et le respect de vos propres indicateurs corporels.

 

Merci d’indiquer la source pour toute copie ou reproduction complète ou partielle de cet article !

Cet article a 2 commentaires

  1. Omar

    Christine,
    Très intéressant et très clair le dernier article. Vous devrais écrire plus suivant. Surtout en cet temps que nous n’avons pas le droit de sortir de la maison et de profiter une scéance de shiatsu.
    À très bientôt (j’espère)

    1. Christine

      Bonjour Omar,
      Merci pour votre avis.
      Le cabinet de shiatsu ré-ouvre prochainement.
      D’ici là, portez vous bien !

Laisser un commentaire